Dégustations en cours

 

Plusieurs milliers de vins dégustés chaque année

Chaque participation à un dossier de dégustation organisé par la presse viticole est l’occasion d’approfondir les connaissances du terroir mis à l’honneur.

Au fil de l’année, les dossiers se succèdent, me permettant d’explorer par le verre de multiples régions viticoles et le fruit du travail qui y est réalisé.

Ces dégustations sont aussi déclencheuses d’envies de rencontres avec certains vignerons dont les cuvées m’ont particulièrement interpellé.


 

À l’honneur pour l’instant? les bulles de la Montagne de Reims :

 

MOSELLE LUXEMBOURGEOISE

L’appellation en bref

Avec ses quelques 1300ha de vignes, le Luxembourg (6ème plus petit pays au monde) ne peut prétendre faire partie des grands producteurs mondiaux. Pourtant, sa culture de vin y est solidement bien ancrée, depuis 2000 ans.

Les coteaux mosellans offrent leurs pentes souvent abruptes à de courageux vignerons pour qui la viticulture peut être qualifiée d’extrême.

De Wasserbillig à Schengen (axe nord-sud), le vignoble s’étend le long des méandres du fleuve Moselle sur près de 42 kilomètres.

On dénombre 375 exploitations viticoles au Luxembourg. Seulement 9 d’entre elles dépassent une superficie de 9 hectares. l’encépagement est particulièrement diversifié, avec une prédominance des pinots, du rivaner et du riesling.

Notons aussi la production généralisée de crémant qui représente 15% de la production totale de la région.

À quelques encâblures seulement de notre pays, la vallée de la Moselle constitue une superbe destination de voyage. Outre ses paysages viticoles accidentés et les splendides panoramas qu’offrent les méandres du fleuve, c’est la découverte d’une production très diversifiée et parfois surprenante par ses multiples typicités qui attend le visiteur.
_____________________

Et à table?
Vin de tous les moments de la journée, l’auxerrois accompagne plus particulièrement les plats aux œufs et les fromages à croûte résistante. le gewürztraminer sera merveilleux avec un dessert ou des fromages à pâte persillée.

Le pinot blanc et le riesling sont de parfaits complices des poissons de rivière et des crustacés mas aussi des plateaux de fruits de mer. On citera les crêpes au saumon, les écrevisses grillées ou en sauce homardine, le sandre ou le brochet au beurre blanc.

Le pinot gris présente la particularité de s’accorder autant avec les viandes blanches qu’avec les poissons et le pinot gris étendra ce registre aux viandes rouges et petits gibiers.

Quant aux crémants, leur polyvalence est grande. À l’apéritif, bien sûr, mais aussi avec des bouchées à l’escargot, une tortilla luxembourgeoise, un pâté au riesling ou avec les desserts tels que les tartes aux fruits, sorbets et glaces diverses.

En route pour les dégustations, ne manquez pas mes impressions relayées sur ma page FB ou sur mon compte Twitter !

N’hésitez pas à consulter les accords gourmands que je vous suggère pour cette appellation. C’est par ici.

Les vins de la Moselle luxembourgeoise feront bientôt partie des thèmes de soirées œnologiques que j’anime pour particuliers et entreprises. Pour consulter la liste des thèmes déjà disponibles, c’est ici.